Vous êtes ici : Accueil » Le vin dans le Pays de Retz » Le Grolleau (gris, blanc, rosé), cépage typique du Pays de Retz

Le Grolleau (gris, blanc, rosé), cépage typique du Pays de Retz

13 juillet 2021

Cépage typique du Pays-de-Retz, le Grolleau se fait plutôt rare à l’étranger. Descendant du gouais, il s’agit d’une vigne aussi résistante que vigoureuse qui a donné naissance à plusieurs variétés de Grolleau : gris, blanc et rosé.

Le Grolleau : le raisin typiquement ligérien

Le Grolleau est un cépage rouge unique, peu cultivé en France. C’est en particulier dans la Vallée de la Loire qu’on le retrouve.

Rouge, ces raisins aux grappes moyennes possèdent une peau noire bleutée. La légende veut qu’on lui ait donné son nom en référence à la « grolle », soit une « corneille » en vieux français. Plusieurs variétés de Grolleau ont vu le jour au fil du temps. On le retrouve notamment en gris et en blanc (il possède d’ailleurs 5 clones agréés pour le Grolleau noir et 3 pour le Grolleau gris).

Originaire de Saint-Mars-la-Pile près de Tours, c’est aux alentours des années 1870 que le Grolleau est importé dans l’ouest du Val de Loire. Plus particulièrement à Saint-Mars-de-Coutais, où le terroir devient son sol de prédilection.

Très productif, les vignes de Grolleau peuvent produire jusqu’à 120 hectolitres de vin par hectares. Des vins à faible potentiel alcoolique, légers et finalement peu colorés.

Le Grolleau (gris, blanc, rosé), cépage typique du Pays de Retz

Le vin rouge d’appellation Grolleau Vin de Pays du Val de Loire se révèle fruité et souple, avec des notes de fraises. Lorsqu’il est vinifié en rosé, le Grolleau est un vin d’été particulièrement rafraîchissant.

Passe-partout, il se déguste tout au long de la journée aussi bien avec des grillades que des pizzas ou encore des desserts fruités. De robe claire et de couleur saumonée, il dégage un bouquet puissant au nez. Très expressif, on lui trouve des arômes d’amandes, de pamplemousse et de fruits rouges (particulièrement de fraises et de framboises).

Le Grolleau gris ou le pinot de Saumur

Cépage 100 % français, le Grolleau gris semble descendre également du gouais. Originaire de Charentes, il s’agit d’une variété du Grolleau noir, principalement présente dans les vignobles du Maine-et-Loire, de la Loire-Atlantique et de la Vendée. Cela en fait un vin typique du Pays de Retz. Par ailleurs, il est assez méconnu à l’étranger.

Lorsqu’ils sont à maturité, les grains de Grolleau gris prennent une couleur grise rosé. Après vinification, ils donnent un vin blanc aux arômes de fleurs et de pêche. Sa robe pâle est légèrement grisâtre.

Tout comme le Grolleau rosé, le Grolleau gris est un vin d’été qui se marie avec de nombreux mets tels que les crustacés, le poisson grillé ou encore le fromage de chèvre. En hiver, il accompagne volontiers les raclettes et les fondues. À déguster à tout moment de la journée (avec modération 😉 ).

Grolleau gris et Grolleau blanc

Le Grolleau blanc

Dans la famille du Grolleau, on trouve aussi le blanc. Si ses cépages cousins se font déjà discrets, le Grolleau blanc est un cépage encore plus rare.

L’histoire raconte qu’il serait apparu sur un cep de Grolleau gris. Vigoureux tout comme ses parents, le Grolleau blanc est signalé quant à lui dans l’aire d’appellation Coteaux-du-Layon. Il s’agit d’un vin blanc moelleux AOC (appellation d’origine contrôlée). Appartenant au vignoble de la Vallée de la Loire, il est cultivé sur les collines bordant le Layon.

Vous aussi, vous appréciez un bon verre de Grolleau ? Alors, lequel : Grolleau gris, grolleau blanc ou rosé ? Dites-le nous en commentaires, on en discute et à l’occasion, on se prend un verre !

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.